Point série #21 : how i met your mother

J’ai profité de ce second confinement et des journées de télétravail pour entamer les 9 saisons de How I Met Your Mother dont j’avais vu quelques épisodes mais toujours très éparpillés et surtout, jeune savais toujours pas qui était la mère des enfants de Ted!

Synopsis :

La série débute en 2030, lorsque Ted Mosby raconte à ses deux enfants comment il a rencontré leur mère. Il se remémore ses jeunes années, et le pilote fait place aux souvenirs de Ted en 2005, où il apprend que son meilleur ami Marshall Eriksen va demander à Lily Aldrin de l’épouser. Ted se demande quand il rencontrera sa future épouse. C’est alors qu’il rencontre Robin Scherbatsky lors de sa dernière sortie au bar où il a l’habitude d’aller, le MacLaren’s Pub, où un de ses amis, Barney Stinson, l’aide à faire des rencontres.Et c’est ainsi que commence l’incroyable et très longue histoire de Ted, jusqu’à sa rencontre avec la fameuse mère de ses enfants.

Fun fact : le point de départ de la série est largement inspiré de l’histoire personnelle des deux créateurs : l’un s’étant marié avec sa petite amie de fac, tout comme Marshall et Lily, et l’autre ayant inspiré le personnage de Ted.

L’originalité de la réalisation de la série est sa méthode narrative non linéaire, beaucoup de retours en arrière, des commentaires du narrateur, anticipation de l’intrigue, etc…  Une succession particulièrement originale de récits imbriqués, parfois très réussis, d’autres fois complètement ratés pour arriver à répondre à la question du début « comment j’ai rencontré votre mère? ». Cette réalisation, assez inédite à l’époque surtout pour une série comique, permet de rythmer les épisodes sans jamais les compliqué et c’est aussi une belle façon de revivre la jeunesse des personnages avec tous les codes des années 90/2000, un vrai bonheur pour notre génération!

Les personnages sont très différents et très attachants, ils incarnent les doutes et les préoccupations de toutes une génération. Lilly et Marshall incarnent le couple du XXIe siècle : un couple capable de durer et d’affronter ensemble « les grandes étapes de la vie ». On comprends qu’il n’y a pas de couple modèle, que la vie à deux est une succession de joies et de tensions, mais l’humour et les sacrifices que l’on fait pour l’autre sont primordiale pour la pérennité d’un couple.

Barney et Robin sont, eux, l’incarnation de l’Homme et de la Femme du XXIe siècle. Barney incarne un fantasme contemporain : celui de la liberté et de l’individualisme absolu, uniquement guidé par la recherche du plaisir immédiat. Robin, garçon manqué hyper sexy est aux antipodes des clichés de la femme désespérément à la recherche de l’amour, bien au contraire. Une vraie bouffé d’air frais pour nous les femmes fatiguées de voir ces personnages ne pensant pouvoir s’accomplir qu’en trouvant le prince charmant! 

Ces portraits des trentenaires d’aujourd’hui ont le mérite de remettre en cause tous les stéréotypes : les femmes boivent de la bière, rotent, aiment regarder du sport à la télé, disent des gros mots ; les hommes pleurent, ont peur, cherchent l’amour, sont superstitieux et peuvent sacrifier leur carrière au profit de celle de leur épouse. Une série qui chamboule un peu les codes et les clichés avec humour et humanité.

Au fur et à mesure des saisons, la série a vu défilé pléthore de guests stars : Mandy Moore, Britney Spears, Jennifer Lopez, Katy Perry ou encore Bryan Cranston… un vrai bonheur et des clins d’oeil géniaux! 

Evidemment, l’humour a une place de choix dans cette série avec des répliques cultes, beaucoup de moquerie, des blagues à répétition et des running gags qui cours sur plusieurs saison (comme le « Slapsgiving » entre Barney et Marshall) et surtout une vraie dose d’amitié à l’américaine. Je doit admettre que cette série m’a fait rire jusqu’à la dernière saison même si le rythme s’essouffle les vannes restent bonnes. 

Réplique cultes : « Haaaaave you met Ted ? » (« Avez-vous rencontré Ted ?« ) « Suit up ! » (« En costume !« ),  le célèbre « Hight five ! » (« Tape-la !« / « Tape m’en cinq !« ).  « Daddy’s home ! » (« Papa est rentré !« ), « I’m your best friend ! » (« Je suis ton meilleur ami !« ),  « It’s gonna be legen… wait for it… dary ! It’s gonna be lengendary ! » ( « ça va être hallu… attendez la suite… cinant ! ça va être hallucinant !« ).

Le personnage principale de Ted est loin de faire l’unanimité, il est peu charismatique, bien trop cérébrale et bien trop fleur bleue, mais comme beaucoup de série les personnages qui « secondaires » ont bien plus de substance et finalement vivent bien plus d’aventures et évoluent bien plus dans leur vie que le personnage principal. On peut même se demander si le fait de raconter sa vie en permanence ne l’a pas finalement empêché de la vivre ? En cherchant obstinément la mère de ses enfants, Ted est très  longtemps passé à côté de la femme de sa vie. On bout d’un moment, je reconnait qu’on commence à s’impatienter et à se désintéresser complètement de ses tergiversions au profit des autres personnages bien plus profonds. 

J’ai lu beaucoup de comparaisons avec Friends et outre le format et le côté bande d’amis toujours ensemble, je ne suis pas du tout d’accord. How I Met Yor Mother est bien plus trash et vulgaire (j’ai pu regarder beaucoup d’épisode de Friends avec ma fille mais aucun de How I Met your Mother), l’humour est très différent. Cependant les sujets traités restent bien ceux de trentenaires à la recherche d’un sens à leur vie. La seule similitude qui m’a fait sourire c’est le mystère sur le métier de Barney comme celui sur le métier de Chandler. Qu’en pensez-vous?

Vous connaissiez cette série?

Un commentaire sur « Point série #21 : how i met your mother »

  1. J’avais adoré les premières saison et m’étais arrêtée car lassée un peu pour la reprendre quelques années après pour découvrir cette fameuse mère. Il y a beaucoup de moments drôles qui me restent en mémoire PATRICE!!!!! Ou l’épisode du mec au chapeau je me souviens plus bien mais j’avais trouvé ça drôle et non ça ressemble pas à friends mais il y a des similarités avec d’autres séries genre l’épisode comédie musicale qu’on retrouve dans scrubs aussi

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s