Point expo #12 : Photoquai 2015 « We Are Family »

Après les événements tragiques du vendredi 13 Novembre, il est difficile de reprendre le cours de sa vie.

Pour ma part, j’ai un peu joué l’autruche et ai passé le weekend à activer mes 10 doigts sur des multiples projets créatifs pour ne pas penser…… ou plutôt continuer de penser que le monde et l’Humain n’est pas si hideux… Je veux continuer de croire à la magie, aux rêves, à l’innocence, au partage, à la tolérance et à toutes ces belles choses qui font notre monde et notre humanité.

Je pense bien sûr aux victimes et à leurs proches et à vous tous qui avez vécu ces événements de près ou de loin, soyons soudés mais surtout RESTONS soudés.

J’ai hésité à publier cet article aujourd’hui mais le thème de la 5ème édition de l’exposition Photoquai me semblait bien d’actualité.

Franck Kalero, directeur artistique de Photoquai 2015, a choisi le thème « We Are Family ». La famille ne se limitant pas à la famille de sang, il y a également la famille que l’on se créée et avec laquelle nous partageons une amitié, une religion, un choix de vie ou des convictions…

Ces derniers jours ont vu naître une nouvelle famille, celle qui s’unit face à l’adversité et se soutient face à l’horreur.

L’exposition photo sur les quais, face au musée du quai Branly, regroupe plusieurs artistes photographes émergents de toutes nationalités et/ou cultures. Chacun nous expose sa vision de la Famille, cette appartenance qui nous fait exister, que ce soit à une culture, une mode vestimentaire, un style de vie ou une passion, une force les rassemblent.

exposition-photoquai-2015-1
Zara Samiry, My Taboo Child, 2013. Maroc. Dans l’intimité du rejet réservé aux mères célibataires au Maroc
exposition-photoquai-2015-2
Juan Pablo Echeverri, Supersonas, 2011. Colombie. Autoportrait de l’artiste dans la peau d’un super-héros.

 

exposition-photoquai-2015
Cecilia Reynoso, The Flowers Family, 2009-2015. Argentine. La joyeuse exubérance des déjeuners dominicaux dans la famille de l’artiste.

 

Omar Victor Diop photoquai
Omar Victor Diop, Diaspora, 2014-2015. Sénégal. Autoportrait interprétant une figure de l’histoire africaine ayant eu un rôle à l’étranger avec la panoplie du fan de foot en détail anachronique.

 

J’ai adoré cette exposition. Les photos sont très fortes, elles nous font voyager et découvrir tant de cultures et de visions du monde. Le cadre aussi est magnifique, la tour Eiffel en arrière plan, le palais de Tokyo illuminé et la seine reflétant toutes ces lumières, c’est magique! Paris dans toute sa splendeur.

L’exposition se finit le 22 Novembre, alors dépêchez-vous (j’ai oublié de le préciser mais c’est gratuit 😉 ) . Plus d’infos ici.

Et n’oublions pas : « La culture et l’art sont les meilleurs remparts à la barbarie ». #PrayForParis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s