Mon expérience du diabète gestationnel

Je vous propose un article un peu particulier aujourd’hui, ce n’est pas dans mon habitude de raconter ma vie personnelle, mais j’avais très envie de partager cette expérience avec vous.

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux (vous trouverez tous les liens sous cet article), vous aurez compris que la famille Wallace s’est agrandie depuis un peu plus d’un mois avec l’arrivée d’une Miss Wallace.

Je dois avouer que je n’ai pas apprécié tant que ça la grossesse (alors que tout c’est très bien passé) et notamment à cause du diabète gestationnel découvert à 6 mois de grossesse. Mon médecin m’a donné très peu d’information et m’a tout de suite dirigé vers le service diététique de la maternité. J’ai donc cherché quelques informations sur le net et comme d’habitude on y trouve tout et n’importe quoi. C’est la principale raison qui me pousse à rédiger cet article.

Commençons par le commencement, qu’est-ce que le diabète gestationnel?

Comme pour le diabète, le diabète gestationnel est une intolérance aux glucides, c’est à dire un trouble de la régulation du glucose (glycémie) entraînant un excès de sucre dans le sang ou hyperglycémie chronique. Dans la plupart des cas, c’est un diabète qui se développe uniquement lors de la grossesse et passe après l’accouchement. Les symptômes sont souvent inexistants, pour ma part j’étais assoiffée. (Plus d’info ici)

Comment est-il dépisté?

Pour dépister la diabète gestationnel, votre médecin vous prescrira le fameux test d’HGPO. Après une première prise de sang à jeun, on vous fera boire 75g de glucose pure (un délice…!), puis deux autres prise de sang suivront. Au total 2h30 d’ennui mortel dans une salle d’attente, recharger votre portable avant de partir….

Si le test se révèle positif, vous serez cordialement invité à suivre un régime dans le but de stabiliser la glycémie et à contrôler votre glycémie 6 fois par jour (avant les repas, puis 2h après le début de chaque repas). Après un rendez-vous avec une diététicienne, j’ai vite compris que ce régime était propre à chaque femme. On vous indique les aliments à consommer ou non, à quel moment les consommer, les associations à éviter mais ce régime est à adapter selon vos glycémies.

Mon expérience :

Pour ma part, j’ai eu la chance d’avoir mon rendez-vous avec la diététicienne et donc de commencer le régime et le contrôle de la glycémie le 23 décembre… (adieu repas de fêtes gargantuesques, en plus de l’alcool et du tabac, je ne vous raconte pas la déprime…).

L’annonce de ce diabète a été un vrai coup de massue, je ne m’attendais vraiment pas à en faire. On a tendance à penser que seule les femmes rondes ou celles qui ont pris beaucoup de poids durant les premiers mois de grossesse seront concernées, et ben NON!! A 6 mois de grossesse, j’avais pris moins de 6 kg….

Le contrôle de la glycémie 6 fois par jour a été une vraie galère question organisation, surtout lorsqu’on travail encore. Par exemple, j’ai du décaler l’heure du petit déjeuner pour ne pas à avoir à sortir mon attiraille dans le métro, une fois en congé mat’ ça c’est un peu simplifié. Le vrai problème pour moi a été les invitations à diner chez les amis, je me suis adaptée mais c’est toujours délicat de ne pas pouvoir manger tout ce que vos hôtes ont cuisinés sans les vexer….

Après quelques ajustements, voici mes repas :

Petit déjeuner: 3 biscottes beurrées et 1 thé

10h30 : 2 galettes de riz ou 1 pomme

Déjeuner : Légumes à volonté, viande banche ou oeuf, 150g de féculents cuits OU 50g de pain, un yaourt brassé nature avec quelques baies de goji.

Goûter (mon moment préféré!) : 1 compote, 1 infusion et quelques gâteaux maison sans sucre (voir recette en dessous). Je dois avouer qu’au fur et à mesure, la collation est devenue plus gourmande, au début je ne mangeais qu’une pomme, mais le manque de sucre à vite repris le dessus…!

Dîner : Crudité à volonté, viande blanche ou poisson, 50g de pain avec du fromage

Collation (2h après le début du repas) : 1 compote et 2 carrés de chocolat

Vu comme ça, ça ne fait vraiment pas rêver je m’en rend bien compte. Mais, comme dit plus haut, chaque régime est propre à chaque femme, certaines vont pouvoir manger un fruit en dessert ou des féculents le soir.

Le secret pour que ça se passe bien?

Prendre le bon côté de la chose! (facile à dire…) Ce régime peut limiter la prise de poids durant les derniers mois de grossesse, pour ma part j’avais pris 9kg, l’idéal! Vous adopterez également une alimentation plus équilibrée et fractionnée, le top pour garder de bonnes habitudes alimentaires par la suite.

Mais pour moi, le plus dur à été de me sevrer du goût sucré, je me suis rendu compte à quel point j’étais addict au sucre.

J’ai donc du trouver quelques astuces pour que ce ne soit pas trop violent :

  • Manger des « gourmandises » aux collations (en quantités raisonnable, bien sûr!), chez moi ça n’influençait pas ma glycémie
  • Réaliser des recettes sans gluten, la farine de blé étant plus riche en glucide. Par exemple, je faisais des terrines à base d’oeufs et de lait au lieu de quiches salées.
  • Trouver des recettes de gâteaux allégées en sucre et en graisse (oui, le gras a une influence sur le glycémie…)

Voici 2 recettes que je faisais très régulièrement pour le goûter :

Cookies (recette Weight Watchers à l’origine un peu modifiée)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mug Marimekko, boite Maisons du monde, torchon Hay

Ingrédients :

  • 1 oeuf
  • 6 cuillères à soupe de Stévia en poudre
  • 125 g de farine
  • 1 cuillère a café de levure
  • 10 cl de crème liquide allégé
  • 125 g de pépites de chocolat ( j’ajoutais quelques baies de goji ou des pépites de chocolat blanc pour varier)

Préchauffer le four à 200 °c. Mélanger l’oeuf, la Stévia et la crème. Ajouter la farine, la levure et les pépites de chocolat. Répartir la pâte en petit tas sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Laisser cuire 10 min.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ils ne seront pas aussi moelleux et gourmands qu’avec une recette classique.

Gâteaux marbrés (recette trouvée sur l’excellent blog charlotte no glu)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mug Gustav Klimt – Arteum

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’espère que mon expérience aura pu vous aider et/ ou vous rassurer. Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas!

Je n’ai pas abordé le contrôle de la glycémie par insuline car ça n’a pas été mon cas, ni le côté très médical et les risques du diabète gestationnel. Votre médecin pourra vous renseigner mieux que moi à ce sujet.

Le blog reprendra une activité normal dés la semaine prochaine…. 🙂

 

Publicités

One thought on “Mon expérience du diabète gestationnel

  1. Oh ben voila que j’en apprends tous les jours! Je savais pas ca! Tu veux dire qu’en plus de la prise de poids, des vergetures, des potentiels poils qui poussent partout, de la retention d’eau, des potentielles nausees, potentiels hemorroides, de l’arret de la clope, arret de l’alcool, des sushis (pour celles qui aime), de la charcut ou fromages non pasteurises ect y a EN PLUS le diabete gestationnel? Non mais pourquoi je tombe pas enceinte tout de suite! Je vois pas pourquoi tu n’as pas apprecie la grossesse…haha
    Non mais plus serieusement tu m’avais pas dit cancrelas! A noter alors le regime diabete ou pas d’ailleurs, ca peut etre une bonne indication pour reduire la prise de poids! Merci copine!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s